Les 8 raisons de démissionner de ton CDI et devenir une Free Workeuse

Te lever chaque matin tôt.

Prendre ton petit déj les yeux à mi-clos.

Parce que tu n’as dormi que quelques heures.

Parce que soit tu as envie de profiter de ta soirée en regardant un bon film (moi qui aime les films coréens, ils durent minimum 2 heures !),

Soit parce que ton enfant t’a réveillé parce qu’il a fait un cauchemar (ou il veut boire de l’eau, ou il a mal au ventre, ou il a entendu du bruit ou …La liste est longue n’est ce pas les mamans !?).

Mais il faut aller bosser, tu n’as pas le choix !

Tu avales vite fait ton ptit déj, et hop dans la voiture.

Et là paff tu te tapes les bouchons grrr.

Arrivée au bureau, tu fais bonne mine, un grand sourire au chef bien entendu et aux collègues qui t’agacent de plus en plus. 

Qu’est-ce que tu ne donnerais pas pour ne plus avoir à vivre la routine de ce boulot qui t’épuise avec des horaires que l’on t’impose et qui ne te permettent pas de profiter de ta vie personnelle.

Pourtant tu aimes probablement ton métier, il est la source de ton énergie. Cette motivation est la raison pour laquelle tu te lèves le matin.

Mais pourquoi, bon sang, sommes-nous obligées de rester au travail jusqu’à telle heure alors que notre travail est terminé ?

Imagines un peu qu’une fois que tu termines ton travail (genre à 15h30) tu puisses partir prendre un verre entre amis et profiter du soleil en terrasse de café 😎.

Et ce n’importe quel jour de la semaine et pas uniquement le week-end entre les courses, le ménage, la cuisine….

Imagines que tu puisses te lever à n’importe quelle heure le matin et prendre ton petit déjeuner tranquiiiilleeeement et pouvoir commencer à travailler les pieds dans les pantoufles ou les tongs !

« Quoi ?? Pantoufles ou tongs ???!, tu plaisantes Saâdia »

Non non je ne plaisante pas, c’est la réalité de milliers de personnes qui ont décidé de plaquer leur CDI pour devenir des FreeWorkeuses.

« Ouuuuuuuh mais qu’est ce que c’est que ce truc ? »

Eh bien je vais t’expliquer tout ça.

Quand tu es une FreeWorkeuse tu travailles de ton ordinateur de n’importe où (de chez toi, à l’autre bout du monde, au bord d’une piscine, dans un café, un endroit que tu choisis et où tu te sens le mieux).

Quand tu es une FreeWorkeuse tu travailles n’importe quand : adieu les horaires imposées, les vacances de 35 jours par an. Place à quelques heures de travail par semaine et aux vacances de plusieurs mois.

Tu travailles avec qui tu veux. Fini le chef et les collègues qui te saoulent. Tu choisis avec qui tu veux bosser à présent.

Il y a de plus en plus de femmes qui aspirent à ce nouveau mode de travail.

Elles deviennent soit Rédactrices web, Consultantes, Formatrices, Blogueuses, Commerçantes, Artistes, Coachs, Thérapeutes, Musiciennes, Professeures de sport, de Yoga, Youtoubeuses…

Les possibilités de business sont innombrables.

Et je te rassures, si tu veux garder ton travail actuel et développer ton projet d’entreprise à côté c’est  possible!

Il n’y a pas besoin d’un temps plein pour lancer ton business. Quelques heures de travail par semaine suffisent. C’est juste une question d’organisation.

Tu n’as pas besoin non plus d’être une geek pour exercer un métier en ligne. Quelques formations suffisent pour faire de ton métier un plaisir.

La preuve : moi. J’ai bossé 15 ans dans les bureaux entre les réunions, les rendez-vous, les dossiers administratifs, la mauvaise humeur des collègues, la pression de la hiérarchie et j’en passe…

Et maintenant au moment où j’écris ces lignes je suis tranquillement installée dans mon salon, une boisson à la main. Mon fils est allongé sur le canapé à regarder le nouveau film de SpiderMan.

Je me sens libre, heureuse, épanouie, et en plus je travaille avec beaucoup de plaisir. Ce n’est pas beau ça ?

Attends je n’ai pas fini. Je vais te donner les 8 autres avantages à devenir une FreeWorkeuse.

Allez on y va !

À toi les matins zen !

C’est fini la boule au ventre du dimanche soir avant la reprise du lundi !

En étant FreeWorkeuse, tu es en weekend quand tu le décides même pendant les jours de la semaine.

Pour ma part, chaque jour, je commence par un bon petit déjeuner, puis une séance de méditation puis hop après avoir déposé les enfants à l’école, je pose mon ordinateur et je commence à travailler avec plaisir. Rien de tel pour débuter la journée et être d’attaque pour le travail.

Je ne vois absolument pas la journée passer. Je suis en état de flow, un état de bien être où j’exerce mon activité sans voir le temps passer.

Un peu comme un passionné de cuisine qui peut passer 6 heures dans sa cuisine sans voir le temps passer. Choisir de jolis ingrédients, en prendre soin, les marier, les humer, les entendre mijoter, les poser avec délicatesse, les regarder, pour enfin les savourer…

Après une journée bien remplie, je prends un bol d’air frais. J’ai la chance d’avoir la plage près de chez moi : une petite balade ou un bon bain de mer, rien de tel pour se ressourcer !

Pleins de rencontres toutes aussi riches les unes que les autres

Les collègues c’est comme la famille, tu ne les choisis pas et tu dois faire avec. Faire la bise, sourire et prendre un café avec une personne que tu n’apprécies que moyennement, voire pas du tout, c’est dur pour beaucoup de salariés !

Le pire c’est quand tu as un chef incompétent que tu dois caresser dans le sens du poil parce que c’est lui qui te paie à la fin du mois.

Même si ses décisions sont parfois (voire souvent) incohérentes et débiles tu n’as pas ton mot à dire parce que c’est « the boss ».

Le pire c’est quand tu travailles avec les membres de la famille du patron….

Aie aie aie…

L’incompétence dans toute sa splendeur.

Ils ont beau commettre les plus grosses fautes possibles et imaginables, ils gardent toujours leurs postes !

Eh oui quand tu as affaire, par exemple,  avec la femme du patron que tu as envie de jeter par la fenêtre parce qu’elle ne fait que des conneries (histoire véridique), ben t’encaisses et tu te la fermes.

Ou bien tu l’ouvres et là tu risques la porte.

Entre nous je préfère la 2ème option que dépérir dans ce genre de situation. C’est dommage d’en arriver là surtout quand tu aimes ton métier qui apporte une réelle valeur aux clients et qui t’enrichit  

En devenant une FreeWorkeuse, c’est fini les sourires forcés parce que tu choisis toi-même tes clients, en plus de faire ce que tu aimes. Si un client ne te plait pas eh bien tu arrêtes de travailler avec lui.

Quand j’ai envie de rencontrer du monde je vais dans un espace de co-working ou dans un café. Ça me permet de bosser et de discuter dans une ambiance top.

J’échange avec des personnes qui me racontent leurs histoires toutes aussi riches les unes que les autres.

Et puis à travers mon  travail sur internet, je rencontre aussi virtuellement beaucoup de personnes géniales, et c’est magique d’avoir pleins d’amies dans des continents différents.

Fini les tailleurs, et autres costumes pour donner bonne figure.

D’abord commençons par la figure où chaque matin tu dois être au top niveau maquillage.

Et si un jour tu as le malheur de ne pas te maquiller parce que tu es à labour ou simplement parce que tu n’as pas envie, tes collègues te lancent « oulala t’es pâle, t’es malade ? ».

Et je passe sur les cheveux à coiffer parfaitement et les « tenues correctes exigées ».

En travaillant d’où tu veux, tu peux rester en pyjama dans ton salon, en tong dans ton jardin, en chaussures de randonnées dans la nature, en survêtement basket dans un espace de co-working, en djellaba dans ton riad, ou sous un plaid dans la montagne devant ta cheminée…

Bref tu t’habilles « as you want » !

Tu remplaces ton salaire par  un revenu beaucoup mieux payé

Certains pensent qu’avoir un CDI est gage de sécurité et t’ assure de percevoir un salaire à vie.

Eh bien c’est FAUX !

J’ai rencontré des tas de personnes qui se sont faites lourdées après des dizaines d’années de bons et loyaux services pour des motifs bidons, ou simplement suite à une liquidation d’entreprise.

Elles se retrouvent sans emploi et perdues car ne sachant pas quel chemin prendre.

Alors autant prendre les choses en main avant qu’il ne soit trop tard.

Pourquoi ce ne serait pas à toi de virer ton patron et devenir toi-même le patron de ta boite. En voilà une excellente idée !

Je te rassure, tu peux aussi tout à fait continuer à travailler et, à côté, lancer ton business. Cela te permet de garder une sécurité financière le temps du lancement de ton activité.

Alors, tu te poses la question de savoir si tu peux vraiment à vivre de ton activité ?

Oui, parfaitement mais pas n’importe comment.

Je vais te dire quelle est la différence entre les entrepreneures qui réussissent et celles qui échouent ?

Celles qui réussissent se sont formées. Parfois elles ont aussi été accompagnées par des mentors qui les ont aidées pas à pas dans le lancement de leur business.

Une entreprise se met en place en suivant un plan d’actions précis. Quand on se lance dans l’entrepreneuriat, on ne navigue pas à l’aveugle. 

Lorsque tu dois aller dans une destination inconnue, tu as deux solutions.

Soit tu y vas à l’instinct et là tu vas peut-être y arriver mais tu risques de te perdre et tu vas mettre des plombes pour y arriver 😥.

Soit tu as un GPS et là tu vas gagner un temps phénoménal sans compter le stress en moins.

Moi-même malgré mon expérience professionnelle, je me suis formée et ne cesse de me former sur des thématiques nouvelles pour apporter le maximum de valeurs à mes clientes.

Il n’y pas de secret. Pour réussir il faut travailler. Avec avantage quand on est une FreeWorkeuse,   c’est de travailler qu’avec du plai-sir-reuuu 😍.

 

 Les risques sont quasi inexistants. 

 

 

Il y a des dizaines d’années, ouvrir un commerce nécessitait d’avoir une boutique donc de trouver un local, payer le fonds de commerce, demander un crédit au banquier, embaucher une personne, signer un bail commercial de 3/6/9 ans….

Dans le domaine du service, il était nécessaire d’avoir un bureau et de payer un loyer chaque mois…. Je te passe la caution personnelle exigée par le banquier…

Pour la promotion il fallait imprimer des flyers, enfiler ses baskets et passer des journées entières à les distribuer dans les boites à lettre. Demander à la boulangère et au boucher s’ils voulaient bien que tu accroches ton flyer sur la vitre etc. etc.

Bref le risque était considérable, le travail décuplé et le stress au maximum 😪.

Aujourd’hui avec les web, c’est fini !

Avec moins de 100 euros par an tu peux avoir une boutique en ligne. Tu peux même vendre sans avoir de stock, ni en gérer, ni même de  t’occuper de son expédition.

Et la bonne nouvelle c’est que tu n’as pas besoin d’être une experte en technologies pour créer ton entreprise en ligne.

Comment vas-tu me dire me dire ? Avec de la ME-THO-DE, et du travail.

Je t’invite à découvrir les 60 idées de business en ligne dans un de mes articles.

Tu peux gagner de l’argent en dormant

 

Alors je te préviens je ne suis pas en train de te vendre du rêve mais une réalité.

Oui oui une réalité que beaucoup d’entrepreneures vivent. Je t’explique.

Il y a de nombreuses méthodes qui te permettent de toucher, ce qu’on appelle, des revenus passifs alors que tu ne travailles pas.

Ainsi tu peux percevoir de l’argent alors que tu es dans ton bain ou en train de dormir.

Si si , ça existe je t’assure.

Attention cela demande un travail de mise en place. Il ne faut pas se leurrer, la création d’une activité demande beaucoup d’investissement et du travail au démarrage, mais une fois le travail fait, les ventes se font quasi automatiquement.

C’est le cas par exemple de l’affiliation que je t’explique dans mon article : les 60 idées de business en ligne.

Cela consiste à promouvoir à travers par exemple un blog de cuisine, des services ou des produits (comme des ustensiles de cuisine).

Lorsque le client clique sur le lien de l’article  (l’ustensile par exemple)  et l’achète, tu perçois une  commission qui peut aller jusqu’à 70% du prix de vente.

 

Concilier ta vie personnelle et ta vie professionnelle

 

C’est une des raisons qui m’a attirée vers le FreeWorking à savoir profiter et voir grandir mes enfants.

Depuis l’arrivée de mes jumelles je ne me vois pas les confier à la crèche ou à une nourrice et les récupérer à 18h30 !!

Surtout quand on récupère ses bébés avec la gastro, ou la varicelle… et j’en passe.

Et là j’ai dis stop, stop et stop !

Maintenant je travaille et mes filles jouent près de moi.

Je m’arrête quand je veux pour les changer, les câliner, les mettre à la sieste, jouer avec elles, les emmener au parc…

En plus une entreprise sur le web ne demande de travailler que quelques heures par jour.

J’aime travailler le matin  avant qu’elles se réveillent, et l’après midi pendant leur sieste.

Le soir, je le consacre à moi seule et je regarde un film. J’adore les films étrangers, c’est ma façon à moi de voyager en Chine, en Corée, en Suède, au Brésil, en Espagne, en Russie, en Turquie, au Liban….

Si je décide de ne pas travailler pendant plusieurs jours, voire de nous offrir un voyage en famille, je n’ai pas besoin de demander des congés

Je décide toute seule quand je le veux et la durée que je veux.

De toute façon je n’ai besoin que de mon ordinateur et d’une connexion internet pour travailler.

Alors pourquoi me priver d’un séjour de plusieurs mois en Corée ou au Maroc à manger du kimchi ou à siroter des thés, à me reposer dans un riad, et pourquoi pas à faire une excursion dans le désert.

La liberté quoi !

Fini les horaires !

Devoir faire du présentéisme alors que ton travail est terminé et devoir être au bureau à 9h malgré une nuit pourrie, c’est dur.

L’énorme avantage d’être à son compte c’est de travailler quand tu veux, où tu veut et de n’importe où.

Quand tu es salariée, cette liberté est impossible.

En plus, chaque personne étant plus ou moins productive selon le moment de la journée, tu a plutôt envie de faire une bonne sieste après le déjeuner que de faire une réunion.

Quand tu es FreeWorkeuse, tu peux travailler soit tôt le matin, soit l’après-midi, ou le soir.

L’avantage c’est que tu n’as besoin de travailler que quelques heures par jour sur des actions que tu choisis toi-même.

Après le déjeuner, créer une image pour une publication sur Pinterest me plait plus que d’écrire un article parce que je suis moins productive l’après-midi (la digestion peut être 😂).

Sinon,quand je suis fatiguée, je me fais une bonne sieste. 

Et toi dis-moi en commentaire qu’est ce qui tu rêves de faire que tu ne peux pas faire aujourd’hui ?

Si tu n’es pas encore entrepreneure et que tu n’oses pas te lancer même si tu en rêves, je t’offre 7 mini-cours gratuits qui te permettront d’y voir plus clair dans ton idée de projet  tout en passant un agréable moment avec des tas d‘histoires inspirantes (et croustillantes) que je te raconte.

Je finis cet article par une citation qui fera office de conclusion : « Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. » Confucius

5 réactions sur “ Les 8 raisons de démissionner de ton CDI et devenir une Free Workeuse ”

  1. Justin Réponse

    Long time supporter, and thought I’d drop a comment.

    Your wordpress site is very sleek – hope you don’t mind me
    asking what theme you’re using? (and don’t mind if I steal it?
    :P)

    I just launched my site –also built in wordpress like yours– but the theme slows (!)
    the site down quite a bit.

    In case you have a minute, you can find it by searching for « royal cbd » on Google (would appreciate any feedback)
    – it’s still in the works.

    Keep up the good work– and hope you all take care of yourself during the coronavirus scare!

    • Saâdia Auteur ArticleRéponse

      Hello Justin,

      Thank you for your comment.
      The theme of the site I use is One Press.

      Take care of yourself and have a nice day

  2. Ping 61 IDEES DE BUSINESS EN LIGNE 2020 POUR LES ENTREPRENEURES QUI VEULENT TOUT DECHIRER. – Les Free Workeuses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *